Le Qi Gong

Le QiGONG [ tchi kong ] ou DAOYIN QIGONG [ tao yin tchi kong ] fait partie des gymnastiques chinoises de santé.
Il représente une des cinq branches de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) avec la pharmacopée, l’acupuncture, la diététique et le massage. Son origine est plusieurs fois millénaire.
Comme l’Acupuncture et le Tuina (massage), la pratique du Qigong a pour but d’améliorer et harmoniser la circulation de l’Énergie Vitale (Qi) dans le corps. Elle permet de fortifier la constitution physique, accroît la vitalité en combattant le stress et les maladies qu’il génère.
Les effets bénéfiques de cette pratique sur la santé, tant physiques que psychiques sont désormais reconnus et pratiqués en Occident. Le Qigong est de plus en plus fréquemment proposé en accompagnement des affections chroniques en milieux hospitaliers, en Europe et en Amérique du Nord …

 

Nous enseignons plus spécifiquement le DAOYIN YANGSHENG GONG [ tao yin yang sheng kong ], une méthode de Qigong développée par le Professeur Zhang Guangde, 9ème Duan en Wushu et enseignant à l’Université des Sports de Pékin. Son neveu, Wakalin Zhang, est désormais son représentant officiel en Europe et propose, notamment en France à travers l’École française de Zhang Guangde, des stages de formation.

Le Daoyin Yangsheng Gong est une méthode définie par un ensemble d’exercices non statiques, caractérisés par des mouvements de torsion modérés, impliquant un contrôle de la respiration, une concentration mentale et la stimulation de méridiens et points d’acupuncture sur le corps.
Ces mouvements lents, réguliers et harmonieux ont pour but d’améliorer la circulation de l’énergie dans tout le corps, de dénouer les articulations, tonifier et oxygéner les muscles et détendre le système nerveux.
C’est une méthode tout à fait complète. Certains exercices sont préconisés pour assouplir le corps et développer la flexibilité, d’autres influencent directement certains organes, et d’autres, enfin, ont un effet plus général sur la santé. On peut pratiquer la plupart des enchaînements debout ou assis, ce qui rend cette méthode accessible à des personnes de tous âges et de toutes conditions physiques.
Le Daoyin Yangsheng Gong présente trois aspects qui lui permettent cette contribution si importante à la préservation de la santé :
– Son action est d’abord préventive. Les personnes en bonne santé peuvent pratiquer pour maintenir et renforcer leur résistance.
– Cette action est curative. Les personnes souffrant d’une maladie précise (par exemple une angine) peuvent pratiquer des exercices spécifiques qui les aideront à améliorer leur état.
– Enfin, le Dao Yin Yang Sheng Gong agit sur la récupération. Par exemple, quelqu’un ayant subi une attaque cardiaque trouvera un bénéfice certain à pratiquer les exercices appropriés pendant sa convalescence. Encore une fois, on ne doit pas introduire ces exercices dans un programme de récupération sans le plein accord de son médecin*.

« Le Daoyin Yangsheng Gong est une gymnastique chinoise dont le but est de fortifier la santé et prolonger la vie. Son caractère particulier réside dans l’effort personnel que lui consacre celui qui le pratique, en combinant énergie vitale, respiration et mouvement, dans un enchaînement régulier à la fois physique et psychique ».

Pr. Zhang Guangde

*Différents extraits inspirés du site https://www.kunming.fr/2.html et de l’article  https://dyysg.co.uk/dyysg.php (traduction française : M. Atkinson)

Quelques vidéos pour découvrir la méthode :